Thérapie pour enfant à Watermael-Boitsfort – par Annik Mercier

Qui suis-je ?

annik mercier therapeute conseiller conjugal familial watermael boitsfort bruxelles

Une femme, une mère, une personne…

Animée d’un profond intérêt pour la rencontre, je suis convaincue qu’il existe en chaque être humain une force (souvent insoupçonnée) capable de l’amener à résoudre ses difficultés, à reprendre les rennes de sa vie et à s’accomplir pleinement.

Selon Abraham Maslow : “La société parfaite est celle où la possibilité de la réalisation de soi serait offerte à tous les individus.”

Mon but est d’offrir un lieu, un accompagnement, une relation d’aide,… le meilleur contexte possible pour permette à chacun de trouver son propre chemin de sens, de sérénité et de réalisation de soi.

Ma méthodologie est essentiellement humaniste, centrée sur la personne et la relation thérapeutique. J’utilise néanmoins différents outils (analytique, systémique et ethno psychiatrique) qui offrent un regard psycho-dynamique de la situation et permettent de multiplier les angles de vue.

Je propose des consultations individuelles, conjugales et familiales.

Je travaille dans l’idée d’une collaboration, d’une co-construction, de façon à permettre à chacun ou à chaque système (couple – famille) de se réapproprier ses compétences et de trouver le chemin le plus favorable, pour affronter les difficultés rencontrées.

La consultation est un lieu d’écoute et de partage, d’accueil et de réflexion, dans un cadre sécurisé et bienveillant, où l’on vient seul, à deux ou en famille, à la recherche d’une meilleure connaissance de soi, de ses ressources, de ses choix, de son projet de vie.

J’ai été formée à l’entretien thérapeutique et au conseil conjugal et familial durant 4 années à l’IPFS Namur (diplôme obtenu avec grande distinction).

Vous avez d’autres questions ou des doutes (notamment de savoir si l’on peut répondre à votre demande)? Téléphonez notre secrétariat  pour prendre rendez-vous ou envoyez un email au secrétariat, cabinet de Thérapeute enfant à l’attention de Annik Mercier .